A la recherche du bonheur, 1ère piste: le retour à la nature

DSC_0100L’été est arrivé, une bonne raison pour vous proposer de commencer par le sujet du retour à la nature. Les vélos, la garde robe d’été, les glaces sont de retour. Nous nous oublions volontiers sur une terrasse, dans un parc pour un pique-nique. Les moments de connexion avec la nature sont à nouveau plus fréquents. Ce sont des moments essentiels dans notre recherche du bonheur, car ils nous aident à nous recentrer dans le présent, dans le ressenti. Selon une étude de la Rochester University, passer 20 minutes par jour dans la nature suffit à augmenter de façon significative notre niveau d’énergie. Ces personnes ayant un niveau d’énergie supérieur n’ont pas seulement la capacité d’accomplir plus de choses, mais sont plus résistantes aux maladies. Ces résultats sont importants autant pour la santé physique que pour la santé mentale. Pour Richard Ryan, l’auteur principal et professeur de psychologie à l’université de Rochester, « la nature est un carburant pour l’âme ». Autant de bonnes raisons d’essayer de se reconnecter avec elle.

Claire témoigne:

“Durant mon cours « 6 weeks happiness program », j’ai été surprise d’entendre un autre participant se rendre compte qu’il n’avait pas entendu le chant des oiseaux depuis des années tant il était pris dans le rythme effréné de sa vie. Après une semaine « d’entrainement », il racontait au groupe son émotion d’avoir retrouvé cette joie simple du quotidien.”

A vous de jouer :

Et vous, vous sentez-vous relié à la nature ? A quel point ? L’été et son bourgeonnement de vie est le moment idéal pour s’y entraîner. Vous êtes peut-être déjà sensible au chant des oiseaux, mais avez-vous remarqué leur diversité? Vous appréciez déjà les tapis de fleurs multicolores, mais les avez-vous déjà aperçues s’ouvrir et se refermer avec le soleil ? Les fourmilières sont aussi fascinantes à observer. Comment des milliers de fourmis se coordonnent-elles aussi parfaitement ? Un autre exercice intéressant est par exemple de consciemment prendre le temps de se pencher sur une fleur, de respirer son parfum. Ces exercices peuvent paraître simples, ou même naïfs, mais ils dépendent toujours du niveau de conscience avec lequel vous voulez les pratiquer. Voulez-vous juste ressentir la chaleur des rayons de soleil sur votre peau ou voulez-vous prendre le temps et être conscient du bien-être que cela vous procure, pendant combien de secondes ?

La nature nous offre au quotidien multitude d’occasions d’émerveillement, il suffit de se balader l’œil ouvert et de les rechercher consciemment. Essayez d’en repérer 5 par jours, sur lesquels vous vous arrêtez au moins quelques secondes pour bien en prendre conscience et que vous vous remémorerez le soir avant de vous endormir.

Pour plus d’information sur le sujet, voir : site internet de l’université de Rochester

La semaine prochaine, nous aborderons le thème de la gratitude. D’ici là, bon entrainement !

Valérie et Claire

NB:  j’ai débuté il y a un an d’ici une série d’articles que j’ai, à l’époque, appelés “chemins de traverses” et que vous retrouverez sur la page suivante Ma R&D
L’objectif de cette nouvelle série d’articles reste la même: creuser un thème à travers des témoignages que je récolte. C’est l’ethnographe au service de la coach.