A la recherche du bonheur, 3e piste: encore la gratitude…

DSC_0088Nous avons déjà évoqué la gratitude la semaine passée. Remercier la vie pour tout ce qu’elle nous apporte de positif, c’est un bon point de départ. Et la gratitude par rapport à autrui? Quelle est son importance sur le chemin du bonheur?

Selon Robert A. Emmons, Ph.D., un des principaux experts mondiaux sur le sujet, quand je témoigne de la gratitude à quelqu’un, je me sens en retour valorisé. C’est un cercle vertueux. Si je remercie autrui, je reconnais que cette personne s’intéresse à mon bien-être. Comment ne pas en conclure que j’ai de la valeur à ses yeux ?

Dire merci peut paraître une évidence pour beaucoup d’entre nous, mais l’est-ce vraiment ?  La plupart d’entre nous remercient les personnes qui nous rendent service au quotidien, comme la personne qui nous tient la porte, celle qui nous vend notre pain, etc. Mais cette pratique est souvent automatique, un simple acte de politesse. Et combien de fois oublions-nous cette marque de gratitude, plongés dans nos pensées ou notre routine ? Un des participant au cours s’est rendu compte que, depuis des années, il n’avait pas remarqué qu’une personne lui tendait tous les matins le café à emporter qu’il achetait sur le chemin du travail. Il en a été choqué et a aussitôt changé son comportement, pour son plus grand bien-être… Et qu’en est-il de nos proches ? Remercions-nous toujours notre partenaire de nous avoir préparé le repas, d’avoir fait la lessive, ou cela nous paraît-il si évident que nous ne le remarquons même plus et négligeons cet acte essentiel ?

Claire témoigne:

“Suite à mon cours, j’ai pratiqué la gratitude envers les autres de façon plus consciente qu’à l’habitude. J’ai un peu « forcé le trait ». J’ai remercié mon entourage – proche ou non – de façon consciente et en faisant attention à en ressentir les effets (de la même façon que nous avons évoqué la prise de conscience plus intense de la nature dans notre premier article). J’en ai immédiatement perçu les bienfaits par la joie que cela procurait aux personnes remerciées et au bonheur qu’elles en ressentaient. J’habite dans un village de la périphérie zurichoise. Je prends souvent et depuis des années les bus locaux. Les chauffeurs sont vraiment fantastiques. Ils sont de bonne humeur, se donnent de la peine, sont flexibles. L’an passé, j’ai décidé de leur offrir une boîte de biscuits de Noël faits maison. J’avais glissé dans la boite une carte pour toute l’équipe. Cet acte était purement gratuit, car anonyme. J’ai eu énormément de plaisir à préparer cette surprise. Je me suis fait aussi un cadeau par la même occasion.”

A vous de jouer:

Appliquez-vous au quotidien à pratiquer la gratitude envers autrui (famille, amis, collègues, voisins, caissiers, …) de la façon la plus concrète possible. Remarquez les effets sur vous-même (ne serait-ce que par le sourire des personnes qui en bénéficient) et sur les autres. Y a-t-il des personnes que vous oubliez de remercier? Quels sont leurs gestes qui vous paraissent d’habitude anodins, mais qui en fait mériteraient un signe de reconnaissance ? Remerciez-vous vos proches pour leur présence ou leur soutien au quotidien ? Voici un exemple qui m’a particulièrement touché. Une de mes amies appelle sa mère le jour de son anniversaire pour la remercier de lui avoir donné la vie. Beau retournement d’approche, non ? Vous n’oseriez pas faire de même? Regardez cette vidéo, elle pourrait vous toucher.

screen-shot-2015-06-19-at-16-56-36

Et vous, à qui voudriez-vous dire merci ?

Voici un TEDX Paris (en français) sur comment passer du journal de gratitude à la lettre de gratitude et enfin… à la visite de gratitude

Si vous vivez en couple, cet article en anglais autour du thème des tâches ménagères pourrait vous interpeler. Un extrait:

Q: montrez vous de la gratitude à votre partenaire par rapport aux efforts qu’il fait dans le ménage?
H: euh, oui, je pense.
Q: Et comment l’exprimez-vous?
H: Bein, elle le sait”

Une très bonne semaine d’exercice et n’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires/réactions à ce sujet !

Bien à vous

Valérie et Claire

NB pour ceux qui lisent pour la première fois cette newsletter:
j’ai débuté il y a un an d’ici une série d’articles que j’ai, à l’époque, appelés “chemins de traverses” et que vous retrouverez sur la page suivante Ma R&D
L’objectif de cette nouvelle série d’articles reste la même: creuser un thème à travers des témoignages que je récolte. C’est l’ethnographe au service de la coach.